RESTITUER

  • Paroles d'élèves : ce qu'ils ont vécu durant la semaine de stage off au collège La  Maîtrise

Alexis résume le principe de cette semaine un peu particulière :

« Habituellement, le stage de 3e se définit comme un stage d’observation qui permet de découvrir le monde du travail, mais aussi de découvrir un métier ou une catégorie de professions. Mais cette année particulière est marquée par une pandémie mondiale qui touche nos enseignements. C’est pourquoi le stage de 3e est devenu facultatif. Nous avons donc assisté à des présentations de professionnels à l’école, le stage d’observation est plutôt devenu un échange. Ceci nous a permis de découvrir plusieurs branches de métiers, des entreprises différentes et d’être conseillé par ces professionnels. »

« Cette semaine de stage a été très éducative, j’ai découvert beaucoup de métiers et nous avons pu débattre sur nous même pour savoir qui nous étions vraiment grâce au test des intelligences multiples. J’ai aussi pu en apprendre plus sur les métiers que j’aime et j’ai pu me découvrir de nouvelles passions et même renforcer certaines de mes passions… »

Nathan

Martin 

« Pour conclure je pense qu’il faut toujours se diriger professionnellement et personnellement vers les choses que nous aimons, que nous faisons le mieux. »

Romane 

« Nous avons rencontré des personnes passionnées, qui ont pris le temps de nous expliquer : les avantages, les inconvénients, les aptitudes qu’il faut avoir, les difficultés qu’il faut surmonter pour bien exécuter leur métier. L’investissement personnel dont ils font preuve pour évoluer au sein de l’entreprise et les qualités personnelles qu’il faut avoir pour faire évoluer leur société. »

Alexis

« Ces rencontres avec des professionnels m’ont permis de découvrir que l’on peut avoir plusieurs métiers durant une vie, que la passion pour ce métier est essentielle. Leur histoire m’a ouvert de nouvelles perspectives. »

Témoignage de Bérengère Houdy, prof principale de 3e : "Poursuivez vos rêves"

ProfesseurBérengère
00:00 / 02:14

« Le rêve est la meilleure chose qui soit au monde car c'est grâce à lui que nous avançons dans le réel »

Guillaume Apollinaire

  • Les élèves volontaires de Clément Marot font le bilan - le 25 juin 2021

Les collégiens ont fait un exercice de restitution grâce à un jeu de cartes posant une question de bilan. 

“Les sorties, le jet d’eau que l’on a pris dans la tête (gros fou rire) et écouter les personnes qui nous expliquent leur métier.”

“La personne des lunettes (l’opticienne) m’a marquée, car elle nous a montré des expériences de comment faire des verres à lunettes.”

“ Jérôme du Bocal Normand par son parcours. Comme quoi on peut toujours rebondir après un échec scolaire”

“Au début j’étais gênée mais contente de l’avoir fait, j’ai aimé poser les questions.”

"J’ai apprécié les visites, découvrir de nouveaux lieux et endroits, ainsi que de nouveaux métiers. C’était plutôt agréable.” 

“J'ai fait preuve de créativité, pour les lieux où filmer et prendre des photos, en parlant avec tout le groupe, pour le montage”

“Je me souviendrais de certains moments ou certaines personnes. J’irais peut-être de nouveau dans cet endroit”

“Je n’en ai pas particulièrement parlé à mes parents, mais ils ont dit que c’était bien de découvrir de nouveaux métiers.”

“Oui, pendant les différentes sorties qu’il y avait, c’était agréable d'écouter le parcours de plusieurs commerçants. Ils étaient tous gentils et agréables. Ils nous ont tous bien accueillis et ont bien répondu à nos questions.”

Nos idées pour l'année prochaine :

Faire plus de sorties

Choisir les sorties et les professionnels

Créer des moments conviviaux

Participer activement / faire / créer

Faire des jeux de cohésion de groupe

  • Les élèves de 4è Newton inaugurent leur banc étoile ! - le 1er juillet 2021

Les élèves dialoguent avec Pauline Duval et Lionel Cerdan co-créateurs du banc.

Lionel

Comment avez-vous eu l’idée du banc ?

Les élèves

On voulait fabriquer un objet utile pour le collège et dans la cour nous manquons de quoi s’assoir et de quoi ranger nos sacs.

C’est comme cela que l’idée du banc est venue.

Nous voulions que ce banc soit réalisé dans le respect de l’environnement. On a choisi également le plus bel endroit : autour du cèdre, qui est l’emblème de notre collège.

Lionel, quel matériau as-tu utilisé pour fabriquer notre banc ?

Lionel

Ma démarche de travail tend à avoir le moins d’impact sur l’environnement. Je travaille beaucoup avec du bois de palette. Pour votre objet qui est en extérieur, il nous fallait un bois robuste et qui ne craigne pas les intempéries, j’ai choisi le chêne.

Et j’ai travaillé au montage avec Axel – jeune apprenti qui suit une formation de menuisier à l’Institut Lemonnier.

Et vous, comment avez-vous eu envie de signer votre objet ?

Les élèves

On a travaillé avec Pauline, mosaïste, que nous avons rencontré comme toi au Charbon à Courseulles. Pauline est venu en classe et nous a proposé de signer notre banc à notre manière avec sa technique de mosaïque.

Pauline peux-tu nous en dire davantage ?

Pauline

J’ai proposé aux élèves de travailler soit sur une pièce unique soit de travailler en petits groupes. Ils  ont opté pour créer 4 groupes et 4 créations distinctes avec un fil rouge : un arc en ciel qui traversent les 4 tableaux mosaïques apposés à chaque branche d’étoile. Les compositions ont été libres et les inspirations variées. Nous avons été accueillis en classe d’arts plastiques par leur professeur Céline Hébré.

Je crois qu’il manque un élément à ce banc, de quoi s’agit-il ?

Les élèves

Il s'agit de casiers en métal qui sont conçus par le Pôle formation des métiers de la métallurgie. Nous avons pu visiter le site de formation à Caen – l’UIMM – et découvert les métiers de la chaudronnerie accompagnés par Samuel Bissey – le formateur et ses deux apprentis.

Le banc étoile est fin prêt pour accueillir les élèves à la rentrée de septembre 2021 !